ID_ARTICLE=63 ID_RUBRIQUE= ID_SECTEUR= LANG=fr LOGO_RUBRIQUE= LOGO_ARTICLE=arton63.jpg DATE=2008-07-05 12:32:03, DATE_REDAC=2008-07-05 12:32:03, DATE_MODIF=languecourante=[]

Action / Archives

IRAK - Projet UNHCR au Kurdistan
Le Kurdistan irakien, seul havre de sécurité pour la conduite d’opérations humanitaires en Irak, mais des populations délaissées par la communauté internationale.

De Mossoul vers le Kurdistan

A partir d’août 2003, le CAM a lancé, avec le soutien du HCR, un programme d’amélioration de l’état de santé des personnes réfugiées dans la province de Ninive (dont la capitale est Mossoul).

Pour des raisons de sécurité, l’ensemble des activités a dû être transféré en mai 2005 au Kurdistan, plus précisément dans la province de Dohuk (districts de Sumail et de Qasrouk).

(JPG)
Kurdistan irakien

Des actions dans différents domaines

Les actions sont mises en oeuvre dans 7 camps et comprennent :

-  des visites régulières des camps par une équipe mobile et l’organisation d’un référencement avec suivi des patients en cas de complications ou d’urgence médicale

-  un approvisionnement en médicaments

-  le suivi pré et post-natal des mères et des enfants de moins de 5 ans

-  la sensibilisation des mères aux thèmes liés à  la maternité (hygiène, allaitement, nutrition...)

-  la distribution et l’initiation à  l’usage de kits d’accouchement

-  l’assistance aux personnes handicapées ainsi qu’aux personnes souffrant de problèmes psycho-sociaux

-  une analyse et un suivi constants de la situation sanitaire et des différents besoins.

Des résultats concrets

-  Amélioration de l’accès aux soins médicaux des populations réfugiées

Deux équipes mobiles ont visité les camps en moyenne deux fois par semaine. Les patients ne pouvant être soignés dans les centres de santé les plus proches des camps ont été référés chez des spécialistes à  Dohuk. Le CAM a assuré le transport et le suivi de ces personnes.

-  Les femmes réfugiées connaissent les risques de la grossesse afin de prévenir et affronter les complications éventuelles

L’équipe de santé prénatale, constituée de 2 sages-femmes, a rencontré des groupes de femmes qu’elles ont conseillé sur des thèmes touchant à  la grossesse et aux nouveaux-nés. Des kits d’accouchement ont été distribués aux femmes en fin de grossesse, permettant d’assurer à  celles-ci et à  leurs enfants des conditions d’hygiène satisfaisantes lors de l’accouchement et après la naissance.

-  Des réfugiés formés pour assister les femmes lors des accouchements et pour fournir les premiers soins en cas d’accident ou de situation d’urgence

En juillet 2005, 22 personnes sélectionnées par les communautés de réfugiés ont suivi, pendant 10 jours, la formation en secourisme conduite et coordonnée par des médecins des autorités sanitaires locales. 21 médecins travaillant dans des postes de santé et des hà´pitaux proches des camps ont suivi une formation de 5 jours en santé reproductive, dispensée par des spécialistes locaux, avec la participation de médecins du Département de prévention médicale.
Par ailleurs, le CAM a organisé une formation de 10 jours d’initiation au logiciel d’épidémiologie EPI-INFO pour 4 médecins afin de renforcer les compétences du Centre d’éducation à  la santé et de prévention médicale.

-  Les familles de réfugiés seront sensibilisées sur l’hygiène et la santé afin de se prémunir des maladies contagieuses

L’équipe d’éducation à  la santé se compose d’un infirmier et d’une infirmière. Les thèmes traités ont été définis à  partir des résultats d’une évaluation initiale : hygiène dentaire, prévention contre le tabagisme, traitement et prévention du diabète et de l’hypertension. Des sujets inspirés de l’actualité ont également été abordés : prévention contre la grippe aviaire suite à  l’annonce du risque d’épidémie (avec notamment la distribution de brochures éditées par les autorités sanitaires locales), prévention contre le choléra suite à  l’apparition de cas en Iran, pays voisin, prévention contre la diarrhée après le diagnostic de quelques cas pendant l’été. Par ailleurs ont été organisées des formations sur le risque des mines antipersonnel dans les camps et les écoles situées à  proximité.

-  Apport d’un soutien aux réfugiés souffrant d’un handicap et aux personnes nécessitant une intervention chirurgicale, conduisant à  une amélioration de l’état de santé et du bien-être général

Une équipe psycho-sociale a procédé, pendant le mois d’août, à  l’évaluation des besoins des enfants souffrant d’un handicap et de leurs familles, en vue d’apporter une assistance aux familles les plus vulnérables. Les enfants handicapés ont été répertoriés et dirigés vers des centres de Dohuk pour recevoir des soins de kinésithérapie ou être examinés par des médecins spécialistes.
6 personnes ont été équipées en fauteuils roulants.

-  Hommes et femmes pourront être conseillés en matière de planning et sur les problèmes de fertilité

Les questions des grossesses multiples et rapprochées, ainsi que les risques de la maternité précoce et les méthodes de contraception ont fait l’objet de discussions avec l’équipe d’éducation à  la santé. Des conseils ont également été dispensés lors des consultations pré et post-natales.

-  Les réfugiés souffrant de problèmes psycho-sociaux persistants seront conseillés et aidés, dans le plus total respect de la confidentialité

L’équipe psycho-sociale s’est rendu dans les camps et auprès des réfugiés vivant en dehors des camps afin d’identifier les familles les plus vulnérables en vue de leur apporter une assistance, en collaboration étroite avec l’équipe médicale.


Les résultats obtenus en 2005 dans le domaine de la santé des populations sont donc très encourageants. Le CAM souhaite poursuivre ce programme en 2006 et développer le renforcement des capacités locales de santé.

Auteurs Guillaume P
ID_AUTEUR = 26 BIO= EMAIL= NOM_SITE= URL_SITE= PGP= LANG=fr
Français English
Logo Psychosocial
Logo Renforcement des capacités locales
Logo Soutien au service de santé